Séminaire Sécurité Alimentaire

Jeudi 20 juin de 10h à 12h
Lieu : Cirad Lavalette, 73, rue JF Breton. Bâtiment 15 - salle 2
Arlène ALPHA (CIRAD MOISA) : "La difficile mise en oeuvre d’une action publique intersectorielle en matière de sécurité alimentaire et de nutrition."


Merci de prévenir de votre participation auprès de Sandrine Dury (sandrine.dury@cirad.fr)

Soulignant le caractère multifactoriel de la sécurité alimentaire et de la nutrition, la littérature scientifique et experte tend à recommander la mise en place d’une approche intersectorielle de l’action publique. Il s’agit de mobiliser les différents ministères concernés (agriculture, santé, éducation, etc.) pour agir simultanément sur les facteurs sous-jacents de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition. Dans les faits, une telle approche peine à se concrétiser. Les politiques de sécurité alimentaire et de nutrition restent généralement marquées par la prédominance d’une vision sectorielle, respectivement celle de l’agriculture et de la santé. A partir de quelques exemples en Afrique subsaharienne, cette communication s’interroge sur les difficultés de mise en œuvre d'une action publique intersectorielle. Plusieurs hypothèses sont explorées : l’arrimage initial de la sécurité alimentaire et de la nutrition à des secteurs donnés, qui imprime une certaine inertie dans l’action publique ; la configuration institutionnelle de l’action publique, en particulier l’existence d’un espace intersectoriel d’élaboration des politiques, qui offre des conditions plus ou moins favorables à l’action publique intersectorielle; et le rôle d’acteurs individuels, qualifiés d’entrepreneurs politiques, pour impulser un changement de politique vers l’intersectorialité.

Publiée : 13/06/2013

Cookies de suivi acceptés